L’Homme et la Femme peuvent aujourd’hui se rencontrer et s’unir dans une dimension insoupçonnée, car voici que vient l’ère du Roi de Justice.

La Terre et l’humanité entrent actuellement dans l’influence de cette belle Lettre qui régit le signe du Verseau.

Tsédek en hébreu signifie la Justice, et bien sûr la Justice divine, qui est aussi celle de notre âme de lumière, n’est pas la justice humaine, ni la satisfaction d’un désir de vengeance ou d’une revendication égoïque.

Tsaddé nous aide avec amour à reconnaître la Justesse de tout ce que la vie nous a proposé d’expérimenter. Elle éclaire le sens des épreuves et des difficultés, pourquoi dans notre âme nous les avons appelées, et comment en sortir grandis, plus forts et plus aimants. Elle nous enseigne que tout est juste, mais également soulève pour nous le voile des apparences afin d’être ensemble les artisans d’une ère de Justice et de Paix, l’ère de Melkitsédek, qui est le « Roi de Justice « .

Les Lettres hébraïques peuvent rayonner une énergie plus ou moins yin ou yang. Celle de Tsaddé est androgyne, avec une partie yin ( féminine, liée à la Lettre Noun ) qui est la  » tête gauche « , le corps oblique et la base horizontale, et une partie yang ( masculine, liée à la Lettre Yod ), qui est la  » tête droite « .

C’est la seule Lettre qui change de forme à l’ère nouvelle. Les deux  » têtes  » de la partie supérieure regardaient auparavant chacune dans une direction différente. Dans cette nouvelle image elles se regardent, et la Lettre révèle ainsi sa magnificence. Une couronne unique apparaît, c’est l’accomplissement de l’union des opposés.

Tsaddé annonce une grande réconciliation, et nous engage à nous y préparer. Lettre de l’ère nouvelle, Elle nous invite à lâcher définitivement tout ce qui nous entrave à l’ancien, les revendications, les vieilles rancunes…

Plus spécifiquement, Elle agit sur tout ce qui sépare l’homme et la femme qui veulent s’unir et prendre le Chemin du Nouveau. Elle éclaire et libère les paquets de mémoires négatives, les rapports de force, et tout ce qui pèse dans l’inconscient collectif et déchire les couples.

L’enseignement de Tsaddé est trop riche pour être contenu dans ces quelques lignes, nous vous conseillons de vous reporter au livre Rencontres avec la Splendeur dont Elle illustre la couverture.

Citation: « Puissiez-vous percevoir l’harmonie de la sublime symphonie, Eternelle réponse d’amour de la création vers le Créateur ! Ce chant qui tourne dans les univers proclame l’Unité absolue, La cohésion parfaite de tout ce qui vit. »

18 - tsaddé3La Question de Tsaddé

 » Belle âme de Lumière, souviens-toi qui tu es vraiment. Veux-tu faire le choix, en conscience d’être un Enfant du Verseau ? Acceptes-tu d’épouser le Soleil, Christ, Shiva, le Principe Masculin, quel que soit le nom que ton coeur Lui donne, sans être adultère ? LE places-tu au centre de ta Vie pour rayonner son Amour sur ceux qui t’entourent ?

Homme de la Terre, acceptes-tu d’épouser le Principe Féminin, la Mère divine, Shakti, quel que soit le nom que ton coeur Lui donne ? La places-tuau centre de ta Vie, pour l’aimer à travers la Terre, la nature, et chacun des regards que tu croiseseras ?

Vous n’êtes pas seuls, bien-aimés. A celui ou celle qui cherche l’âmue-soeur, Je dis : tu la trouveras en toi, dans la liberté de l’Amour qui comble  tous les manques. Et tu seras comblé au-delà de tes aspirations, lorsqu’en Moi tu seras libre.

Viens en ma Lumière, et ensemble regardons le monde. Là où tu criais à l’injustice, tu verras les soubresauts de l’enfantement d’une ère de Justice. Que la Paix trouve sa demeure en ton coeur, et la nouvelle Jérusalem te dévoilera ses splendeurs.  »

 

La Danse de Vie des Lettres Hébraïques – Marie Elia